LE MAROC, EN MARCHE CONTRE LE DÉSERT

ANNÈE DE PARTICIPATION AU PriMed :
CATEGORIE D'INSCRIPTION :

 

de Morad AIT-HABBOUCHE

52 minutes, 2010

 

Aux portes de l’Europe, le Maroc est un peu l’antichambre du désert. Les effets du dérèglement climatique se font déjà sentir : sécheresses plus aiguës et plus prolongées, fortes précipitations temporaires, augmentation des températures, montée des eaux, migrations de la population vers le Nord… Le royaume chérifien s’est lancé dans une « marche verte » pour aider les Marocains des villes et des campagnes à s’adapter au changement climatique. Une marche qui s’annonce lente et âpre dans un pays à l’équilibre fragile. Un pays dont l’économie dépend principalement de l’agriculture et du tourisme. Deux secteurs très vulnérables aux caprices du climat. A 93% aride ou semi-aride, le Maroc est confronté à plusieurs problèmes qui amplifient le manque d’eau : l’augmentation de la population, la diminution de la diversité biologique, l’augmentation de l’érosion côtière, la multiplication de forages individuels entraînant une surexploitation de la nappe phréatique… Plus de la moitié de la population urbaine vit sur le littoral entre Kénitra et El Jorf El Asfar, près d’El Jadida. Les industries lourdes installées sur cet axe fragilisent le cordon littoral en général et les plages en particulier. Les constructions sur les dunes aggravent l’érosion des côtes. Un phénomène accentué par l’élévation accélérée du niveau des mers lié au changement climatique… Le réchauffement de la planète, c’est déjà une réalité au Maroc. Comment le pays du soleil couchant se prépare-t-il à relever le défi ?

 

 

Morad AIT-HABBOUCHE est né en 1964 à Paris. Diplômé en journalisme à l’IUT de Bordeaux, il fait ses armes à France 3 et devient grand reporter. Il a couvert de 1987 à 2001, la plupart des grands conflits dans le monde… Afghanistan, Bosnie, Proche-Orient, Algérie… En 1998, il obtient le Prix des Correspondants de guerre pour un reportage sur la guerre au Congo. En 1996, 1997 et 1999, « Les Yeux d’or » ont récompensé ses reportages sur la Bosnie et les criminels de guerre. En mai 2001, il créé l’agence de presse « Elle est pas belle la vie ! ». À ce jour, il a réalisé plus de 180 films documentaires et reportages, notamment pour les émissions « Envoyé Spécial », « Des Racines et des Ailes » et « Thalassa ».

Lien Permanent pour cet article : http://cmca-med.org/film/le-maroc-en-marche-contre-le-desert/