Revenir à FORMATION À L’ÉCRITURE DE REPORTAGE À BASE D’ARCHIVES

Formation INA – CMCA — 1ère édition

En Égypte le séminaire sur « Les archives audiovisuelles à l’ère du numérique », première édition de la formation INA / CMCA.

mer-mediterraneebnNET copiaLa Bibliotheca Alexandrina et l’Institut National de l’Audiovisuel, ont organisé du 18 au 20 juin 2007, un séminaire sur « Les archives audiovisuelles à l’ère du numérique.  Une nouvelle donne » avec le soutien de l’Ambassade de France en Egypte, la Fédération Internationale des Archives de télévision, l’ASBU (Arab States Broadcasting Union), le CMCA et la CoPeam.

 

Ont étés invités à y participer, les responsables et professionnels des archives audiovisuelles de 25 pays de la région (Algérie, Arabie Saoudite, Chypre, Emirats Arabes, Egypte, Grèce, Iran, Israël, Italie, Jordanie, Territoires palestiniens, Syrie, Turquie…), ainsi que les Responsables et professionnels de la Bibliotheca et de la télévisions nationale ERTU.

LOGO BIBLIOALEXAu cours de ce séminaire, quatre sujets ont étés abordés :

– la valorisation du patrimoine audiovisuel de la région – Pays du Proche et du Moyen
Orient, et du pourtour méditerranéen.
– Le regroupement des initiatives régionales dans le domaine du numérique audiovisuel.
– La présentation d’un état de l’art en matière de sauvegarde et de numérisation des fonds d’archives audiovisuelles.
– La mesure des ruptures qu’induit le numérique dans les problématiques de préservation, de gestion des fonds d’archives et dans les usages.

Le passage de l’analogique au numérique implique une migration des archives historiques. Une grande partie du patrimoine audiovisuel mondial est en danger de disparition ou est inaccessible.
Parmi les principaux problèmes, la fragilité des supports d’archives et leur inéluctable détérioration, l’obsolescence des formats vidéo anciens et le manque d’équipements de lecture, les mauvaises conditions de stockage, et l’insuffisante connaissance documentaire des fonds. Mais de nouvelles problématiques se font également jour avec les documents « nés » numériques : comment choisir les bons formats numériques d’archivage et programmer les prochaines migrations ?  Comment vont s’adapter les usagers, le public, les professionnels ? Avec le point de vue des bibliothèques : comment est perçue, par les bibliothécaires, les usagers, la fusion des objets documentaires traditionnels (écrits) audiovisuels et numériques ?
Dans la dernière partie du séminaire les participants ont travaillé sur la question du devenir des archives qui ne seront pas numérisées à travers des projets comme « Archives en péril », soutenu par l’ONU, l’INA, l’Unesco, l’UER (European Broadcasting Union), le WBU (World Broadcasting Union).

Lien Permanent pour cet article : http://cmca-med.org/cmca/nos-missions/former/formation-ina-cmca/formation-ina-cmca-1ere-edition/